Kinshasa : Une femme enceinte meurt après avoir utilisée le Cytotec pour provoquer l’avortement

En République Démocratique du Congo, les femmes enceintes se font consulter dans de centre de santé plutôt que dans des hôpitaux bien équipés en cas d’urgence, il y a des spécialistes pour une intervention.

Dans la commune de Kimbanseke, au quartier Mokali, précisément au « Centre Médical et Maternité Jephté », une femme enceinte meurt après avoir été purgé le médicament qui provoque l’avortement a la place du piqûre qui provoque l’accouchement (Cytotec, plus connu par Tonga Ya Matshatsha) par son médecin.

Très touchée par la disparition brutale de sa sœur, la petite sœur et proche de la victime affirme que le Médecin a causé la mort de leur sœur suite au produit qu’il avait donné.

« Ma sœur suit sa consultation prénatale(kilo) dans ce centre, aujourd’hui elle avait rendez vous avec son médecin pour une consultation et après le Médecin l’a consulté et il a trouvé que ma sœur était déjà en terme, en suite, il a jugé bon de lui donner une piqûre qu’on utilise pour provoquer l’accouchement (Tonga Matshatsha). Le Médecin au lieu de lui prescrire le produit qui provoque l’accouchement au contraire il lui a donné plutôt le produit qui provoque l’avortement (Cytotec), subitement ma sœur a commencé à saigner jusqu’à ce qu’elle arrête de respirer « 

La famille de la victime très en colère a préféré de laisser le corps dans ce centre car c’est le médecin qui est à la base de cette situation.

A la Une

Assemblée nationale: la plénière du jour est suspendue et va reprendre ce mercredi à 11h

La séance plénière qui était prévue ce mardi pour examiner la motion contre le premier ministre Sylverstre Ilunga Ilunkamba vient d'être suspendue et va...
- Advertisement -

RDC: la présidente de l’Éthiopie est à Kinshasa

La présidente de la République démocratique et fédérale d'Éthiopie, Salhe-Work Zewde, est arrivée ce mardi 26 janvier à Kinshasa pour des consultations bilatérales et...

RDC/JUSTICE: Willy Bakonga, ministre de l’EPST serait interdit de quitter le pays

Une requis l’anonymat a renseigné ce mardi 26 Janvier que le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga serait interdit de...

Kinshasa/UNIKIN : La reprise des cours partiel annoncé ce mardi 26

Le Ministre de l’enseignement superieur et universitaire (ESU), Thomas LUHAKA a signé en date du 21 janvier 2021 dernier, la note circulaire n°020 relative...

Related news

RDC/ESU : Thomas Luhaka autorise la reprise des activités académiques dans les provinces non touchées par la COVID-19

Dans un communiqué rendu public le jeudi 21 janvier, le Ministre de l'enseignement supérieur et universitaire, Thamas Luhaka a autorisé la reprise de cours...

RDC: le MLC et Ensemble pour la République en réunion d’urgence pour dégager une position commune

Le Mouvement de Libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba et Ensemble pour la République de Moïse Katumbi en réunion d'urgence ce mercredi 20...

RDC: Thomas Lokondo a été évacué en Afrique du Sud pour des soins médicaux

Une source ayant requis l'anonymat a annoncé, dimanche 17 janvier l'évacuation du député Thomas Lokondo en Afrique du Sud pour des soins médicaux. Ce...

Probable incursion des rebelles Bakata-Katanga: la ville de lubumbashi sous haute surveillance (Exécutif provincial)

Une probable incursion des rebelles des "Bakata-Katanga" a été signalée par le président de l'Union Nationale de Fédéralistes du Congo (UNAFEC), Gabriel Kyungu wa...
- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

%d blogueurs aiment cette page :