Etat de siege : 8 officiers de la 32e région militaire et un de la Police Nationale Congolaise sont aux arrêts

0
69

Jerry Gbelo Pazonga, le porte-parole de l’Inspection générale des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), a confirmé ce jeudi 22 juillet l’arrestation de 8 officiers de la 32e région militaire et un de la Police Nationale Congolaise sont aux arrêts, à la prison centrale de Bunia dans la province de l’Ituri. rapporte 7/7.cd

Selon l’affirmation de major Gerry Gbelo il y a eu détournement destiné aux militaires dans le cadre de l’Etat de siège dans l’Est de la République démocratique du Congo : « Après contrôle et vérification de l’authenticité des documents référentiels des fonds et certaines pièces justificatives, il s’est avéré des anomalies, preuves de malversation et de détournement avérés », a-t-il déclaré dans un communiqué de presse, ce jeudi 22 juillet 2022.

Ces officiers supérieurs de l’armée ont été mis à la disposition de la justice sur ordre de l’inspecteur général de l’armée congolaise, le général Amisi Kumba Gabriel.
« Et pour mettre fin à toutes ces pratiques d’antivaleurs qui ternissent l’image de notre armée et dénotent le manque du patriotisme dans le chef de certains chefs militaires, les auteurs de ce détournement à la 32e région militaire sur ordre de l’inspecteur général des FARDC, le général d’armée Amisi Kumba Gabriel, sont mis à la disposition de la justice à l’auditorat militaire de Bunia et mis en prison pour répondre de leurs actes », a précisé le major Gerry Gbelo Pazonga.

Notons que, le chef de l’Etat Felix Tshisekedi lors de son séjour dans l’Est avait reconnu qu’il y a également la magouille au sein de l’armée congolaise.

Hervé Kabwatila

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici