Covid-19/Port de masque: Les rues de Kinshasa, théâtre des policiers et civils

Tracasserie à gauche, vigilance à droite, la police nationale congolaise est à pied d’œuvre pour traquer la population. Celle qui enfreint la mesure relative au port obligatoire de masque. Les rues de Kinshasa, théâtre d’un spectacle délirant entre les policiers et les civils.

Nous sommes à l’arrêt Terminus où stationnent les bus de Transco (Transport au Congo) dans la commune de Lemba. Les agents de la PNC interpellent les civils qui se promènent sans cache-nez.

Ces policiers tiennent à faire respecter à la lettre cette décision des autorités du pays. Ils sont prêts de courir à toute vitesse pour arrêter les récalcitrants.

« Nous allons coûte que coûte faire appliquer cette mesure de l’usage obligatoire de masque. Depuis un temps, nous travaillons avec opiniâtreté pour rappeler la population à l’ordre. », explique un policier qui a requis l’anonymat.

Le mardi 28 juillet dernier, à Kinshasa, a été émouvant. Et ce, à la suite de l’entrée en vigueur de la décision du commissariat provincial de la PNC de la capitale, pour mener un contrôle systématique de port obligatoire de masque dans la ville.

Les civils et les agents de l’ordre se sont livrés à un scénario de chat et souris. Le cache-nez fut un laissez-passer. Un moyen pour échapper au ridicule d’un côté, et se protéger contre le coronavirus, de l’autre côté.

« Depuis que les autorités ont pris la décision d’imposer le port de masque dans des milieux publics. Je préfère oublier ma carte d’électeur en lieu et place de mon cache-nez. J’ai peur de payer une amende de 5.000 FC, si la police m’interpelle en cours de route. », ironise César, un maçon croisé à Super Lemba.

Avant qu’une jeune femme nuance, « le fait de porter un masque, nous avons moins de risque de contracter la Covid-19. », estime Splendeur, une infirmière.

« Ceux qui refusent de porter un cache-nez s’exposent au danger. Le gouvernement a bien fait d’imposer cette mesure, et de sanctionner les têtus. », s’en félicite-t-elle.

La Covid-19 poursuit sa triste progression à l’échelle nationale. Le cache-nez prend de plus en plus de l’ampleur. Les policiers surveillent à la loupe les anti masques. En cette période de la levée d’état sanitaire, certaines personnes bafouent les règles de distanciation sociale.

« La maladie existe, certes. Mais ces policiers font un usage excessif dans leur contrôle. Ils nous considèrent comme leur proie depuis cette décision de port obligatoire de masque. », tempête Grégoire M, un père de famille.

Dans la foulée, « aussi écoeurant que cela puisse paraître. Ces agents de l’ordre nous fuient jusqu’à bord de bus pour contrôler le port de cache-nez. Quelle aberration ! », s’exclame-t-il.

La pandémie de coronavirus a déjà touché près de 17 provinces sur les 26 que compte la RD Congo. Elle n’a toujours pas encore dit son dernier mot. Malgré, un surcroît de guéris recensés, à ce jour. Ce virus cohabite avec la nation congolaise.

« Le port obligatoire de masque en soi est une bonne décision. Par contre, les policiers doivent éviter d’en profiter pour faire des tracasseries. Cette ferveur qu’ils mettent pour appréhender les gens qui n’ont pas de cache-nez. Je souhaiterais les voir s’impliquer de la sorte pour mettre fin au bandisme urbain et traquer les inciviques. », fait savoir Placide B, étudiant en Droit.

« Je crains, à cet égard, que la police puisse faire deux poids et deux mesures. », lâche-t-il.

Joël BOMBALE

A la Une

RDC/Gouvernement : La Zambie a retiré le gros de ses militaires sur le sol congolais

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele, a annoncé, au cours d'un point de presse tenue, le jeudi 06...
- Advertisement -

RDC/Ordonnance présidentielle: Une lettre du 21 juillet confirme l’approbation du juge Jean Ubulu à sa nomination

Dans une correspondance datée du 21 juillet dernier, le juge, Jean Ubulu Pungu, a donné son accord sur la récente ordonnance présidentielle...

UDPS/Kinshasa: Accident de route à Bibwa, deux morts et plusieurs blessés graves

Deux morts et plusieurs blessés graves enregistrés. Tel est le bilan d'un accident de circulation survenu, le mercredi 05 août 2020, sur...

Affaire Kamerhe : Les militants de l’UNC dans les rues de Kinshasa, ce vendredi

L’Union pour la nation congolaise (UNC) bat le pavé, ce vendredi 7 août 2020, à Kinshasa, pour exiger la libération de son...

Related news

RDC/Gouvernement : La Zambie a retiré le gros de ses militaires sur le sol congolais

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele, a annoncé, au cours d'un point de presse tenue, le jeudi 06...

RDC/Ordonnance présidentielle: Une lettre du 21 juillet confirme l’approbation du juge Jean Ubulu à sa nomination

Dans une correspondance datée du 21 juillet dernier, le juge, Jean Ubulu Pungu, a donné son accord sur la récente ordonnance présidentielle...

UDPS/Kinshasa: Accident de route à Bibwa, deux morts et plusieurs blessés graves

Deux morts et plusieurs blessés graves enregistrés. Tel est le bilan d'un accident de circulation survenu, le mercredi 05 août 2020, sur...

Affaire Kamerhe : Les militants de l’UNC dans les rues de Kinshasa, ce vendredi

L’Union pour la nation congolaise (UNC) bat le pavé, ce vendredi 7 août 2020, à Kinshasa, pour exiger la libération de son...
- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

%d blogueurs aiment cette page :